défibrillateurs

Principe de fonctionnement d’un défibrillateur

Photo AED3 délivrance choc

Qu’est-ce qu’un défibrillateur ?

Le défibrillateur est un appareil électronique qui permet :

  • de guider l’intervenant par des invites vocales et visuelles à réaliser les gestes qui sauvent sur une victime d’arrêt cardio-respiratoire,
  • d’analyser l’activité cardiaque de la victime,
  • d’administrer un choc électrique externe appelé défibrillation lorsque celui-ci est nécessaire.

Dans tous les cas, qu’un choc soit conseillé ou non par l’appareil, les Recommandations 2010 de l’ERC spécifient que l’intervenant doit veiller surtout à réaliser une RCP de haute qualité. Celle-ci doit atteindre une profondeur de 5 cm sans dépasser 6 cm à un rythme d’au moins 100 compressions par minutes. Effectivement, seule une bonne RCP peut rétablir le rythme cardiaque à un niveau requis pour que la réanimation soit efficace.

Lorsqu’un choc est conseillé par le DAE, et sauf indication contraire de l’appareil, une RCP efficace doit commencer immédiatement après le premier choc. Une fois celui-ci délivré, le cœur lutte pour faire circuler le sang, pour tenter de réorganiser et de rétablir ses battements naturels. La RCP est une aide essentielle pour le cœur qui lutte. Sans cette aide, un choc seul peut se révéler inefficace et la victime risque de ne pas pouvoir être réanimée.

Quel est le rôle du défibrillateur ?

Le défibrillateur a donc une triple fonction : il permet de guider le sauveteur dans ses gestes de réanimation, d’analyser le rythme cardiaque d’une victime pour ensuite, tenter de faire repartir l’activité du cœur.

Quels sont les types de défibrillateurs ?

Il existe deux grands types de défibrillateurs adaptés à l’utilisation par le grand public : le défibrillateur entièrement automatique (DEA) qui délivre le choc de lui-même après avoir prévenu l’intervenant et le défibrillateur semi-automatique (DSA) qui délivre le choc par pression sur un bouton. Cependant, d’autres caractéristiques sont essentielles telles que l’assistance au massage cardiaque (métronome et feed-back), la sensibilité de l’amplificateur, …