Défibrillateurs semi-automatiques ou automatiques ?

Ces appareils ont tous la capacité de détecter la nécessité ou non de délivrer un choc ou non. Une personne victime d’un infarctus du myocarde peut faire un malaise cardiaque entraînant un arrêt cardio-respiratoire, tout comme une personne victime d’une fibrillation (fibrillation ventriculaire, fibrillation auriculaire…), et dans les deux cas, le défibrillateur externe peut sauver la vie des victimes. Le sauveteur va poser chaque électrode sur la cage thoracique de la personne inconsciente et qui ne respire plus, comme indiqué sur le mode d’emploi. Les appareils Zoll AED 3 automatiques vont ensuite délivrer un choc électrique sans aucune intervention humaine, tandis que les appareils semi-automatiques ont besoin que l’on appuie sur un interrupteur pour lancer le courant électrique, à réception des instructions vocales.

Faut-il connaître les gestes de premiers secours ?

De nos jours, de plus en plus de gens sont formés aux 1ers secours. Cela permet d’être encore plus efficace lorsqu’il faut faire face à une personne victime d’un arrêt cardiaque car premièrement, l’arrêt cardiaque est plus vite décelé lorsqu’on sait quels en sont les signes et deuxièmement on sait comment prioriser les actions : appeler les secours, puis utiliser le défibrillateur. Mis a part ces précautions, toute personne responsable est capable d’utiliser un DEA Zoll AED 3, puisqu’il suffit de lire ou écouter les instructions dictées par l’appareil. La seule chose à faire concrètement est de placer les électrodes sur les endroits précisément indiqués sur le schéma puis le choc électrique électrique externe est délivré automatiquement et immédiatement quasiment, après avoir laissé le temps aux sauveteurs de se reculer. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir expérimenté les massages cardiaques pour réagir efficacement face à un arrêt respiratoire.

Qui peut être victime d’un arrêt cardiorespiratoire ?

Si les personnes souffrant d’athérome ou d’athérosclérose sont plus à risque d’infarctus ou d’avc, il arrive que des personnes en apparente bonne santé, mêmes jeunes, rencontrent un trouble du rythme tel qu’il entraîne un arrêt cardiaque soudain, comme dans certains cas de mort subite. C’est pour cette raison que de plus en plus d’établissements recevant du public se fournissent en défibrillateurs. Cela permet de réagir immédiatement face à ces urgences, sans négliger l’appel des secours (Croix Rouge, Sapeurs Pompiers, SAMU…). Mairie, établissements administratifs, de plus en plus de communes investissent dans ce dispositif médical qui aide à lutter contre la mort, sans forcément savoir faire un massage cardiaque.

Faut-il délivrer plusieurs chocs ?

Pour savoir si la personne qui a subi une décharge est sauvée, il faut dans un premier temps écouter les instructions du défibrillateur Zoll AED 3. Il va de lui-même lancer des chocs successifs si l’analyse du rythme cardiaque révèle que les battements du coeur ne sont pas revenus à la normale. En revanche, dès lors que l’appareil détecte un rythme cardiaque normal, il cesse la délivrance de chocs électriques. Il est préférable de laisser les électrodes en place en attendant les services de secours qui pourront ensuite stabiliser l’état de santé de la victime. Cela permet de relancer immédiatement et automatiquement une décharge électrique si la personne subit à nouveau un arrêt du coeur.

Quels sont les différents types de défibrillateurs ?

La défibrillation est un phénomène qui peut être provoqué par un défibrillateur Zoll AED 3 semi automatique, ou entièrement automatique. Ce sont les 2 modes principaux qui distinguent un appareil d’un autre. Dans tous les cas, inutile d’être un professionnel du secourisme pour parvenir à l’utiliser correctement et efficacement. En effet, une instruction vocale est enclenchée et guide le secouriste tout au long du sauvetage. Pas besoin de bouche-à-bouche, simplement de placer chaque électrode comme indiqué puis de patienter que le défibrillateur cardiaque fasse son travail. La délivrance du courant électrique peut cependant nécessiter l’intervention d’une personne qui appuie sur le bouton permettant ce choc.

En cas d’arrêt, conduite à tenir

Les appareils mis à la disposition du public expliquent le déroulé des gestes de premiers secours : appeler le SAMU, mettre en place l’appareil, veiller à ce que personne ne touche le corps de la victime tant que l’appareil est en marche, etc. L’activité électrique générée peut en effet affecter une personne saine qui serait en contact avec la personne en arrêt. La stimulation cardiaque est réalisée par voie électrique, nul besoin de faire un massage cardiaque ni avant, ni pendant, ni après le choc cardiaque externe délivrée par le Zoll AED 3.

Suivi cardiologique de la victime du malaise cardiaque

Une perte de connaissance avec arrêt cardio pulmonaire nécessite une recherche plus approfondie une fois que les secouristes ont pu sauver la vie de la personne. Le rendez-vous chez le cardiologue s’impose afin de réaliser une échographie du coeur, un électrocardiogramme ou tout autre examen utile pour comprendre la cause de l’arrêt cardiorespiratoire : troubles du rythme, battements anarchique, traitement anticoagulant, antiarythmique, effets secondaires d’autres médicaments, cardiopathie sous-jacente, cardiomyopathie… Tout cela permet de vérifier le fonctionnement de chaque ventricule et oreillette, qui font partie intégrante du muscle cardiaque, mais aussi de vérifier l’état de l’artère coronaire, au-delà des couples oreillettes – ventricules.

Réussir les gestes qui sauvent

Grâce à la grande précision et la grande efficience de ces appareils, les gestes qui sauvent ont un maximum de chances de réussir. Pour encore augmenter ces chances, il est nécessaire d’agir dans les minutes qui suivent le malaise cardiopulmonaire, le plus tôt possible, afin d’éviter tout impact cérébral qui pourrait être grave en termes de séquelles. De nos jours, le secouriste ne réalise pas de ventilation pendant la réanimation cardiaque, à moins d’avoir à disposition un masque à haute concentration et de l’oxygène. Mais le bouche à bouche est déconseillé désormais, au profit de l’usage exclusif du défibrillateur, en l’occurrence le Zoll AED 3. Lorsque la fréquence cardiaque redevient suffisamment stable, les secouristes emmènent la personne vers un centre hospitalier pour des examens complémentaires et un traitement en profondeur souvent nécessaire. La seule responsabilité est donc la mise en place des électrodes collés à des endroits indiqués par les consignes sonores ou imagées, et la réactivité pour réaliser ces gestes qui sauvent, dans les minutes après l’arrête autant que possible.

1549,002249,00 HT

Défibrillateur Zoll AED 3 semi ou entièrement automatique est livré avec pile 5 ans, électrodes Uni-Padz (adulte et pédiatrique) 5 ans, garantie de 8 ans. En cas de non utilisation, c’est le seul appareil qui permet de ne remplacer les consommables qu’une fois sur 10 ans.

Effacer
Logo Zoll

Description

Le défibrillateur Zoll AED 3 : une technologie de pointe à coût raisonnable

Toujours à la pointe de la technologie, ZOLL continue d’innover dans son domaine. La société attache toujours la plus grande importance à la qualité de la RCP lors de la réanimation cardio-respiratoire. Le défibrillateur ZOLL AED 3 est vraisemblablement l’appareil le plus abouti du marché. Ce défibrillateur automatique ou semi-automatique (au choix) est solide et robuste. Son assistance lors de toutes les étapes de la réanimation est encore plus efficace. Ce DAE permettra donc à un sauveteur même non initié de réaliser les gestes efficaces.

Défibrillateur ZOLL AED 3 : ses atouts

  • Support mural pour défibrillateur Zoll AED 3 sans sacocheLa garantie de l’appareil est de 8 ans (6 ans + 2 ans supplémentaires à l’inscription sur le site internet de Zoll Medical)
  • Il dispose d’un indice de protection de 55 (IP55) contre la pénétration de poussière et d’eau.
  • La batterie au lithium a une durée de vie de 5 ans après son installation. Celle-ci peut néanmoins être variable selon la configuration retenue.
  • Les électrodes pré connectées mixtes (adulte et enfant) “CPR Uni-padz” disposent d’un capteur RCP et ont une durée de vie de 5 ans.
  • Le niveau d’énergie pour une utilisation sur adulte est de 120J, 150J, 200J ; pour l’enfant : 50J, 75J, 85J.
  • Enfin, le défibrillateur Zoll AED 3 dispose d’un système révolutionnaire de gestion de programme « PlusTrac ».

En plus, le “Program Management Onboard” est connecté par Wi-Fi à ce système pour recevoir des notifications immédiates par e-mail.

Ainsi, se connecter à ce système permet de connaître le statut en temps réél du DAE. Il permet également de connaitre les dates de péremption de la batterie et des électrodes.

En somme, grâce à ce système, les utilisateurs sont assurés en permanence que leur DAE est prêt à sauver une vie.

  • Dimensions : 12,7 cm x 23,6 cm x 24,7 cm
  • Poids : 2,5 kg
  • Visibilité maximale : vous pouvez positionner l’appareil debout ou posé à plat

Les points forts du Zoll AED 3 :

Ecran du défibrillateur Zoll AED 3Le “Real CPR Help” offre au secouriste une évaluation en temps réel de la fréquence et de la profondeur des compressions thoraciques qu’il effectue et cela tout au long des phases de la Réanimation Cardio Pulmonaire (RCP).

De plus, 8 secondes seulement sont nécessaires entre l’arrêt des compressions thoraciques et l’administration du choc.

Par ailleurs, pour activer le mode pédiatrique, il vous suffit d’appuyer sur le bouton “enfant” (en bas à droite). Inutile donc de disposer d’électrodes (ou de clé) pédiatriques : utilisez les électrodes universelles “CPR Uni-padz”.

Aucun autre DAE ne permet :

  • aux sauveteurs de passer à un mode pédiatrique d’une simple pression sur un bouton,
  • de remplacer les électrodes et la batterie une fois seulement au cours des 10 premières années d’utilisation !

Transfert USB Zoll AED 3De plus, si l’appareil a été utilisé avant l’arrivée des Secours Médicaux d’Urgence (SMU), il est tout à fait possible de leur fournir les informations suivantes :

  • Le nombre de chocs délivrés (en bas à gauche de l’écran),
  • Le temps écoulé de l’événement (en bas à droite de l’écran).

Vous pouvez, également, si cela est demandé par les SMU, transférer les données de l’intervention sur une clé USB.

Le défibrillateur Zoll AED 3 dispose :

  • d’un écran d’affichage LCD haute résolution (5,39 cm x 9,5 cm).
  • d’un kit d’accessoires de secours (fourni avec les électrodes) contenant le nécessaire pour intervenir.
ZOLL AED 3 
Lieu de fabricationUSA
Marquage CE / Agrément FDAoui / en cours
Mode de l'appareilsemi-automatique / entièrement automatique
Appareil destiné au grand publicoui
Présence d'un guide vocal adapté à une utilisation par les non secouristesoui
Catégories de patientsAdultes et pédiatriques avec 1 seule paire d'électrodes
Alimentation1 piles Li/MnO2
Durée de vie des piles en mode veille5 ans / 3 ans en mode connecté
Autonomie de la batterie120 minutes de monitorage ou 300 chocs
Durée de vie des électrodes pour adultes et pédiatriques5 ans (Uni- Padz)
Niveau d'énergie délivrée en mode adulte120 à 200 joules
Niveau d'énergie délivrée en mode pédiatrique50 à 85 joules
Assistance au massage cardiaqueoui : métronome + feed-back
Indice de protectionIP55
Extraction des données du patientUSB ou Wifi
Votre commande comprend
Le défibrillateur Zoll AED 3
La garantie de 8 ans de l’appareil (avec échange standard)
La sacoche de transport en option
Les électrodes uniques valides 5 ans avec capteur RCP permettant d’optimiser le massage cardiaque
La batterie au lithium 5 ans
Le kit signalétique 5 panneaux en PVC traité anti-UV (valeur : 29.00 €HT)
Le panneau (40 x 30 cm) « rappel des gestes qui sauvent », le tout en PVC traité anti-UV (valeur : 29.00 €HT)
Le kit d’intervention (trousse de secours)
Notre assistance
La traçabilité de l’appareil (en cas de mise à jour constructeur, vous serez informé)
Une fiche de suivi de l’appareil
En option selon votre choix :
Un coffret intérieur Arky avec alarme ou
Une armoire intérieure Aivia 100 avec alarme et éclairage nocturne ou
Une armoire extérieure Aivia 200 avec ventilation, chauffage, alarme, éclairage nocturne, transformateur 24 V
Contrat d’entretien sur site

Voir la fiche technique

Voir le vidéo du Zoll AED 3

Marque

Zoll

Défibrillateur ZOLL AED

Une défibrillation précoce est essentielle au traitement d'un arrêt cardiaque soudain. Aussi, le défibrillateur Zoll de la société ZOLL Médical Corp répond aux besoins de tous les secouristes ayant reçu ou non une formation minimale.

Lors d’un arrêt cardiaque soudain, seule la moitié des victimes a besoin d'une défibrillation. Cependant ces victimes requièrent toutes une réanimation cardio-respiratoire (RCP) de qualité optimale. C'est pourquoi, le défibrillateur Zoll dispose de la fonction Real CPR Help. Cette fonction fournit une évaluation en temps réel de l'amplitude et de la fréquence des compressions thoraciques au cours de la RCP. Elle permet ainsi à l’intervenant d’ajuster ses gestes de réanimation en fonction de l’impédance de la victime.

Des messages visuels et sonores délivrés par le défibrillateur Zoll permettent de réaliser des sauvetages avec une confiance et une précision que d’autre défibrillateurs ne peuvent offrir. Les défibrillateurs sont garantis 7 ans pour l'AED Plus et 8 ans pour l'AED 3. Ils sont équipés de consommables de longue durée (5 ans pour les électrodes et 5 ans pour les piles). Autrement dit en cas de non utilisation, batterie et électrodes ne seront à remplacer qu'une fois dans les dix ans qui suivent l'installation du matériel.

Acheter un défibrillateur Zoll, c'est l'assurance de faire le bon choix. En effet, les DAE de cette marque sont réputés pour leur robustesse et leur longévité. De nombreux établissements de santé et de services d'urgence font confiance à Zoll Médical lorsqu'ils choisissent leur équipement. Les appareils grand public tels l'AED Plus et l'AED 3 sont particulièrement adaptés à un intervenant même non formé.

Défibrillateur cardiaque : comment choisir ?

On peut considérer qu'il y a deux grandes catégories de défibrillateurs : les automatiques et les semi-automatiques. Le défibrillateur semi-automatique demande que le secouriste appuie sur le bouton pour délivrer un choc, tandis que le défibrillateur automatique va détecter le bon moment pour lancer automatiquement et immédiatement la décharge. Les utilisateurs non entraînés peuvent se sentir rassurés par les appareils automatiques de ce fait. Zoll est une marque renommée est surtout, une marque des plus fiables.

Qui sont les victimes d'arrêt cardiaque ?

Si la plupart des cas d'arrêts cardiovasculaires se manifestent chez des personnes à risque, par exemple parce qu'elles ont déjà des antécédents d'infarctus du myocarde. Cependant, toute personne peut un jour se retrouver face à un malaise cardiaque, souffrant de troubles du rythme soudains pouvant aller jusqu’à la fibrillation puis à l’arrêt cardiaque. Les victimes peuvent donc être de tous âges et de tous profils. L’appareil analyse le rythme cardiaque de la personne victime du malaise afin de lancer la décharge électrique : il fonctionne entièrement de manière autonome. Cela permet une grande réactivité pour avoir encore plus de chances de sauver des vies en attendant l’arrivée des secours. Il est conseillé d’appeler les urgences (SAMU, pompiers) avant de réaliser les premiers gestes de secours. La plupart des appareils guident parfaitement la personne amenée à faire la réanimation cardio-vasculaire par des instructions orales. La réanimation cardiaque se fait ensuite en toute autonomie.

Equiper les établissements recevant du public

De plus en plus de mairies, établissements scolaires (collèges, lycées) et autres collectivités s’équipent d’un défibrillateur Zoll ou d’autre marque renommée pour être en mesure de réagir vite s’i un jour il est nécessaire de réaliser les manœuvres de réanimation. L’utilisation automatique facilite grandement les choses mais ne dispense pas de l’appel des services de secours. Il n’y a pas nécessairement de gestes à connaître pour faire fonctionner un défibrillateur, c’est pourquoi il est inutile d’avoir été formé aux gestes de secours pour apporter à la victime les chocs électriques dont elle a besoin pour être réanimée.

Faut-il connaître les causes de l’arrêt ?

Il est souvent préférable de connaître la situation médicale de la victime pour la soigner, mais dans une situation urgente comme un arrêt cardiaque, la priorité est de sauver une personne et donc de placer les électrodes sur le torse de la personne inconsciente. Ce qui augmente réellement les chances de survie en revanche, est la capacité à réagir avant l’arrivée des secours. Idéalement, le defibrillateur doit être mis en place de manière à délivrer un choc électrique dans les premières minutes qui suivent la perte de conscience et plus précisément, l’arrêt de la respiration / des battements du cœur. Les arrêts cardiaques entraînent rapidement un manque d’oxygénation des tissus, notamment du cerveau, c’est pourquoi il est important de réanimer dès que possible, sans attendre les sapeurs-pompiers, la Crois Rouge ou tout autre service de secours.
Logo Zoll

Question produit

Vous aimerez peut-être aussi…