défibrillateurs

A quoi sert un défibrillateur ?

fibrillation-ventriculaire

Le rôle d’un défibrillateur

Un défibrillateur automatisé externe ou DAE est un appareil autonome portable destiné à analyser le rythme cardiaque d’une victime en état d’arrêt cardio-respiratoire, à guider l’intervenant lors des gestes de réanimation, à détecter un rythme cardiaque choquable et à délivrer un ou plusieurs chocs électriques en vue de redonner un rythme cardiaque normal à un cœur en arythmie. Le rôle d’un défibrillateur et surtout sa présence à proximité sont donc déterminants pour la victime.

Les phases déterminantes pour laisser toutes les chances à la victime :

  • Détection précoce de l’arrêt cardiaque soudain : perte de connaissance, reconnaissance des gasps, absence de respiration et de pouls,
  • Appel des secours immédiatement (15 ou 112) après l’analyse de la situation de la victime, description des symptômes,
  • En l’absence de deuxième témoin, commencer immédiatement la réanimation cardio-respiratoire sur la base de 30 compressions de 5 à 6 cm au rythme de 100 à 120 par minutes puis deux insufflations, continuer jusqu’à l’arrivée des secours. Lorsqu’il y a un deuxième témoin, celui-ci court chercher le défibrillateur le plus proche.
  • Lorsque le défibrillateur est présent auprès de la victime, le mettre en marche et suivre ses instructions sans jamais s’arrêter jusqu’à l’arrivée des secours.

En absence de ventilation par compressions thoraciques, les chances de survie de la victime diminuent de 10 % par minute qui s’écoule. Au bout de 10 minutes, ses chances de survie sont donc infimes. Au bout de 4 minutes sans irrigation (RCP de qualité au rythme de 100 à 120 compressions de 5 à 6 cm par minutes), le cerveau commencera à subir des séquelles irréversibles.

Pour en revenir au défibrillateur, sa présence, sa signalisation, l’information sur sa localisation et son intérêt auprès de la population susceptible d’utiliser l’appareil sont donc primordiales sachant que 50 000 victimes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque précoce.

Il existe 2 grandes catégories d’appareils :

  • Le défibrillateur semi-automatique,
  • Le défibrillateur entièrement automatique.

Cependant, ces catégories ne sont par essentielles pour faire un choix lorsque l’on veut s’équiper. En effet, les dernières recommandations internationales sont claires : une défibrillation efficace doit impérativement être accompagnée d’un massage cardiaque de qualité. Les critères de choix déterminants tels que l’assistance à la bonne réalisation du massage cardiaque ou la possibilité de réaliser une RCP en continu sont donc prioritaires.

Si pour certains constructeurs de DAE, leur travail dans le domaine de la recherche sur le traitement de soin d’urgence est irréprochable, pour d’autres marques, la qualité des matériaux et composants utilisés peut être douteuse, les défauts constatés sur ces appareils sont récurrents.

Heureusement, la législation française pourrait bientôt évoluer et les constructeurs pourraient, au même titre que le fait aujourd’hui la FDA aux USA, être amenés à transmettre aux autorités règlementaires les études cliniques qu’ils ont menés, la preuve de l’efficacité de leurs défibrillateurs ainsi que la qualité des matériaux utilisés pour leur production. Les DAE sont aujourd’hui des dispositifs médicaux de classe IIB, ils seront requalifiés en classe III en 2020.

Vous souhaitez faire le bon choix dans l’achat de votre futur équipement, n’hésitez pas à nous contacter : 03 52 74 00 86 ou contact@4minutespour1vie.com

Intéressé par un défibrillateur?