défibrillateur

La réanimation chez l’enfant

Défibrillation d'un enfant

Réanimation chez l’enfant

Dans de nombreux cas, la réanimation chez l’enfant est inexistante. Les intervenants potentiels craignent de faire mal ou de les blesser, du fait de ne pas avoir suivi de formation spécifique à la réanimation chez un sujet en bas âge.

Il est de loin préférable d’appliquer les mêmes phases de réanimation que chez l’adulte pour réanimer un enfant plutôt que de ne rien faire.

Les modifications mineures par rapport à la séquence pour les adultes sont détaillées ci-dessous. Elles permettent d’adapter celle-ci aux enfants :

  • Administrer d’abord 5 insufflations, avant de débuter les compressions thoraciques.
  • Assurer une RCP pendant 1 minute avant d’aller chercher de l’aide dans le cas peu probable où l’intervenant serait seul.
  • Comprimer le thorax d’environ 1/3 de sa profondeur totale. Utiliser 2 doigts pour un enfant de moins de 1 an, et 1 ou 2 mains pour un enfant de plus d’un an, en fonction des besoins, pour obtenir la profondeur de compression adaptée. Les mêmes modifications (5 insufflations initiales, puis 1 minute de RCP assurées par l’intervenant seul avant d’appeler de l’aide) favorisent une meilleure issue pour les victimes de noyade.
  • Utilisation du DAE : ne pas utiliser le DAE sur un nourrisson de moins de un an. Sélectionner le mode pédiatrique lorsque le défibrillateur utilise les mêmes électrodes (adulte / enfant). Brancher les électrodes pédiatriques lorsqu’elles sont présentes avec l’appareil. En absence d’électrodes pédiatriques, positionner les patchs de manière antéro-postérieure.

(Sources : Directives du Conseil Européen de Réanimation).

Intéressé par un défibrillateur?